Création de bijoux identitaires - Corse et Méditerranée
Boutique Collections
 
 
 
                 Accueil
 
                    English
 
                    Deutsch
 
                    Nederlands
 
                 Boutique Collections
 
                 Créations
 
                 Stylet lame damas
 
                 Atelier
 
                 Bijouterie Orsini
 
                 Matériaux
 
                    Diorite orbiculaire
 
                    Oeil de Sainte Lucie
 
                    Vert d'Orezza
 
                 Plan d'accès
 
                 Liens
 
                 Contact
 
Pourquoi, comment je suis devenu bijoutier J. Fernand Orsini, originaire d'Olmo en Castagniccia, Corse.  
 
Jacques LACROIX, designer et créateur de bijoux avant-gardiste quitte Bruxelles et s'installe à Moustiers Ste Marie. En 1967 par un heureux concours de circonstances, à la fête de la Pentecôte au village de Riez la Romaine où je passe une grande partie de mon enfance, je fais la connaissance de sa fille aînée. Catherine porte au poignet un curieux bracelet d'argent martelé dont le mécanisme de fermeture soudé me surprend (je viens d'obtenir un C.A.P. de ferronnier d'art). J'ai 17 ans.
 
Voyant l'intérêt que je porte à son bijou, elle me dit :"Si tu veux, je te présente à mon père!" Ma première visite en son atelier est extraordinaire. L'intimité qui y règne, toutes ces nouvelles odeurs, cette ouvrière penchée sur son établi avec son réceptacle de peau sur les genoux et cet homme grand, barbu aux larges mains et aux yeux découvreurs m'impressionne.
 
 
Cet homme qui crée des bijoux comme des sculptures, c'est Jacques LACROIX. Il me reçoit comme un ami et peu après quelques mots échangés, il me demande notamment ce que je fais et pourquoi je suis là.
 
Mes réponses semblent le convaincre car il me tend un marteau et une feuille d'argent, donne de son côté quelques coups pour l'exemple, des coups posés et rythmés, puis me demande de continuer. Je suis en train de réaliser le bracelet de Catherine sur un authentique morceau de rail de chemin de fer coincé entre les mâchoires d'un gros étau. Ce qui m'inspire 40 années plus tard l'un des bijoux que je porte "Extrême-Sud, Hot-extrême"
 
Mes créations identitaires sont destinées à tous ceux qui affectionnent la Corse et qui aiment en porter un reflet.
Le métal, les pierres, le corail sont autant d'éléments qui s'assemblent pour mettre en valeur "KALLISTE".
 
L'île de beauté mérite que l'on s'y intéresse et nous essayons Sylvain et moi-même par les créations 
sorties de notre atelier à FOLELLI d'apporter notre contribution pour mieux la faire connaître, car au delà du ciel, de la mer et des monts, il existe une Corse intérieure profonde ... la nôtre.
 
Vidéo de l'atelier
Stylet corse de collection
Stylet à lame corse (à deux tranchants) et fourreau personnalisés. 
 
Jacques Lacroix et Césarine
Souvenirs, souvenirs... Jacques et Césarine Lacroix à leur arrivée en France. L'atelier éclairé par la lumière du jour, les petites fenêtres, les deux cyprès et ci-dessous une vue plus lointaine de la bâtisse de Moustiers Sainte Marie...
Moustiers Sainte Marie
Ci-dessous : 1er prix bracelet au Tahitian Pearl Trophy 2006 : designer Jacques Orsini. Or jaune forgé à froid et perle de Tahiti.
bracelet tahitian pearl trophy
En mémoire de mes premiers pas de forgeage à froid dans l'atelier de Jacques Lacroix, JO.
 
bracelet or et pierre de Tahiti
 
 Sandrine Ghespierre et Jacques Orsini
10 juin 2018 à Olmeta di Tuda à l'occasion de la "Festa di u libru in paese" organisée par  Évelyne Adam créatrice du trophée, symbole de la paix berbère en hommage à Hervé Ghespierre, journaliste qui fut otage en Afghanistan et décédé en France. Sur la photo, Jacques Orsini avec Sandrine Ghespierre, veuve d'Hervé,  qui porte un bijou réplique du prix qu'Évelyne Adam a demandé de réaliser.